Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La légende du St Nicolas

Il était une fois dans un village, trois enfants, Noémie, Benjamin et Thomas, qui vivaient dans une ferme.

Leurs parents étaient très pauvres et travaillaient dur. Alors pour les aider, Noémie et ses frères allaient souvent dans la forêt chercher des fagots de bois.

Ce jour-là, nos trois bambins étaient bien gais et d'un tempérament plutôt joueur.

Ils s'acquittaient bien de leur corvée et ramassaient en passant quelques brindilles de bois sec qui traînaient à terre. Mais ils se laissaient volontiers distraire par le chant des oiseaux, par les bonds d'une biche, ou tentaient, en vain, d'attraper des grenouilles tout autour de l'étang.

C'est ainsi, occupés par les jeux, qu'ils ne virent pas la nuit tomber et, quand ils voulurent rentrer chez eux, il faisait trop sombre pour trouver leur chemin.

- Nous sommes perdus, pleurait Noémie, effrayée par la nuit noire.

Mais Benjamin, le plus malin des trois, avait déjà une solution.

- Regardez ! s'écria-t-il du haut d'un arbre, regardez ! j'aperçois les lumières d'une maison au bout du chemin.

Ne perdant pas une minute, Noémie, Benjamin et Thomas se hâtèrent vers la maison. Soulagés les enfants toquèrent à la porte.

- Qui va là ? grogna une voix rauque à l'intérieur.

- Nous sommes perdus Monsieur. Nous sommes trois petits enfants. Nous avons froid, nous avons faim, nous avons peur.. Laissez-nous entrer, s'il vous plaît.

La lourde porte d'ouvrit et apparut alors un homme gigantesque aux yeux perçants et au sourire moqueur. C'était l'horrible Dracatare. Bien qu'un peu effrayés, Noémie et ses frères entrèrent dans la maison.

A peine la porte fut-elle fermée derrière eux, que Dracatare brandit vers les trois enfants un couteau à la lame scintillante.

Rien ne servit de courir.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le monstrueux bonhomme avait égorgé nos amis. Après les avoir coupés en morceaux, il les enfermat dans son saloir.

Les parents des enfants furent très tristes de la disparition de leurs petits et, quand après plusieurs jours de recherche, ils comprirent qu'ils ne les reverraient plus jamais, ils restèrent inconsolables.

Les mois passèrent...

Un beau jour, le 6 décembre, Saint Nicolas qui revenait d'un lointain voyage, traversa la forêt. En passant devant la maison de Dracatare, il eut l'intuition qu'il se passait là quelque chose d'étrange.

Il frappa à la porte et quand Dracatare lui ouvrit, il dit :

- Pousse-toi, vilain homme et laisse-moi entrer. Il se passe quelque chose d'étrange chez toi.

Immédiatement Saint Nicolas fût attiré par le saloir. Il y entra et compris tout de suite ce qui s'était passé.

Il leva alors la main droite et fit une prière.

Le miracle se produisit.

Noémie, Benjamin et Thomas se réveillèrent, comme sortant d'un long sommeil, ne se souvenant de rien.

- Où sont nos parents ? demandèrent-ils en choeur.

- Venez les enfants, je vous raccompagne chez vous, répondit le Saint Nicolas. C'est ainsi que nos trois chérubins retrouvèrent avec joie leurs parents.

De son côté , bien que s'étant beaucoup repenti, le méchant Dracatare fût condamné à suivre Saint Nicolas dans tous ses voyages pour lui porter ses bagages et punir les enfants méchants.

On l'appelle aujourd'hui le Père Fouettard.

C'est pourquoi, en Alsace, nous fêtons la Saint Nicolas en mangeant des bonshommes en brioche avec du chocolat chaud.

Tag(s) : #CONTES & LEGENDES

Partager cet article

Repost 0